A force de s'effacer, on devient gris

Mis à jour : 28 nov. 2019


L’image peut paraître un peu forte, j’avoue. Mais honnêtement, n’avez-vous jamais eu cette sensation ? La sensation étrange d’être transparents ou invisibles ? L’impression de toujours laisser la place à l’autre ou aux autres et ne plus savoir qui vous êtes au fond de vous ?

Cela m’est arrivé à de nombreuses reprises. Que ce soit lorsque j’étais jeune et qu’il ne fallait pas embêter maman parce qu’elle était fatiguée, ne rien dire pour ne pas provoquer une dispute avec le beau-père. Ne pas répondre pour ne pas prendre une gifle par la sœur. Jusqu’au jour où dire non et stop devient quasi impossible et entraîne des conséquences fâcheuses. (Le burn-out est un bon exemple mais il y en a d'autres).


Plus tard, c’est se placer en dernier dans l’ordre des priorités familiales. C’est se soumettre au jugement des autres, c’est rendre l’autre toujours plus important que soi-même.

Deux mots deviennent impossibles à dire : STOP et NON

Cette difficulté à gérer cette estime de soi vient d’une blessure importante : la blessure de rejet ou la peur d’être rejeté. S’en suivent la peur d’être jugé et abandonné. C’est un cercle vicieux.

Et si vous commenciez à fixer vos limites ? Apprendre à dire non. Sans se justifier indéfiniment et sans culpabiliser ?

NERTI peut vous aider. Le nettoyage émotionnel va vous aider à vous débarrasser de vos émotions débordantes en allant regarder du côté des sensations physiques. Les sensations désagréables sont créées par votre cerveau reptilien (celui qui assure vos besoins vitaux mais également celui qui stocke l’information des mémoires traumatiques). Lorsque le message des sensations physiques est entendu et revécu par ce cerveau reptilien, on s’aperçoit que les désordres émotionnels disparaissent. Il faut essayer une fois pour le croire !

1 vue
  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus

Morgane Lefort N°SIRET 84087652800018