Ecologie de la santé (2)

Une petite réflexion ce matin en pleine période des blocages des gilets jaunes.

Je pensais à l’écologie de la santé. On parle de l’environnement, de consommer local, ne pas détruire la planète. Mais avez-vous pensé à votre corps ?

La réflexion m’est venue suite aux exemples de dépressions et de burn-out de certains de mes clients. Presque la moitié de mes clients sont sous anti-dépresseurs alors que ce n’est pas nécessaire. Je sais que je ne vais pas me faire des amis en disant cela. Mais mis part certains cas très graves, les anti-dépresseurs sont prescrits à tort.

Alors moi, je réfléchis sous deux angles. Primo, en entretenant les lobbies pharmaceutiques, je deviens actrice d’un système que finalement je combats par mes actions de blocage et de rébellion.

Réfléchissez un peu comme c’est facile de prendre un cachet avec une action instantanée. Nous sommes à l’époque d’internet, tout va très vite, on veut des résultats immédiats. Mon fils râle lorsque sa connexion internet est trop lente parce qu’il doit attendre 10 secondes de trop. L’anti-dépresseur ou l’anxiolytique, c’est pareil, un cachet et en moins d’une heure, pouf, ça va mieux.

Sauf que le lobby pharmaceutique, ça l’arrange bien, lui, que votre corps devienne dépendant, il s’en fout de savoir que vous déréglez tout votre système neuro-végétatif et qu’en plus, vous allez mettre des mois voir des années, à vous défaire de votre dépendance !

Secondo, je pense aux répercussions économiques d’une personne en burn-out ou en dépression. A court terme, on n’y pense pas, la sécurité sociale rembourse. Mais pensez à long terme, lorsque vous êtes en arrêt maladie longue durée et que votre salaire est réduit de moitié.

Tout cela pour dire que les thérapies naturelles semblent coûter cher. On n’a pas envie dans un premier temps de débourser 60€ pour aller voir un psy ou un thérapeute. 60€ c’est de l’alimentation en moins pour ses enfants, moins d’essence dans sa voiture, moins de loisirs. Ok.

Mais si je vous disais qu’avec une seule séance NERTI, des personnes ont évité l’arrêt maladie longue durée pour burn-out ou la dépression sévère?

Moi j’ai eu une chance extraordinaire parce lors de mon burn-out, j’avais un médecin complètement à la masse qui n’a même pas pensé à me prescrire des anti-dépresseurs et que de toute façon, je ne supporte pas. Vous savez ce que j’ai fait à la place ? Trois séances chez ma psychothérapeute et une séance de reiki ont suffit à me relever alors qu’à l’époque, je voulais mourir tellement j’étais dépassée par mes émotions.

Alors de grâce, faîtes vos comptes. Pensez à vous de manière écologique. Vous ferez un geste pour la planète. Le monde a besoin de personnes en pleine santé irradiant la lumière, pas de personnes sombres alignées sur la peur et la colère.

3 vues
  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus

Morgane Lefort N°SIRET 84087652800018