Pour une écologie de la santé

Mis à jour : 27 nov. 2019

#reiki

#NERTI

#EFT

Aujourd’hui, je vais inventer un nouveau métier : écologiste de la santé

Oui je suis écolo, même si je n’ai pas les moyens de rouler en voiture à l’énergie solaire.

Je parle d’écologie de la santé car c’est chez moi un véritable combat, une cause que je défends depuis maintenant 5 ans.

Lorsque j’ai fait mon burn-out en 2013, j’ai bien essayé un anxiolytique qui m’a permis de calmer mes angoisses pendant 15 jours. Mais ce n’est pas cela qui m’a sauvée.

Ce qui m’a sauvé, c’est trois visites chez ma psychothérapeute et mon initiation au reiki.

Ce fût ensuite mon apprentissage des huiles essentielles et les nombreuses formations en thérapies alternatives et gestion du stress.

Depuis 2013, je n’utilise presque plus de médicaments. Je me soigne avec des compléments alimentaires et les huiles essentielles. Aujourd’hui, mon seul traitement c’est trois comprimés de spiruline pour l’hiver et quelques probiotiques pour éviter les infections.

Quand je parle d’écologie de la santé, c’est un mouvement que je souhaiterais mettre en place pour éveiller les consciences aux dangers aussi bien physiques, économiques, écologiques et psychologiques de l’utilisation abusive des médicaments chimiques. (Je fais des rimes)

Mon histoire pourra peut-être en aider certains. Après mon burn-out, j’ai subi une hystérectomie (et le terme de subir est complètement approprié). S’en sont suivis 4 mois de souffrances intolérables que les médecins à l’hôpital ne comprenaient pas. On m’a injecté une telle dose d’anti-inflammatoires pendant mes deux séjours à l’hôpital que normalement, j’aurais dû être anesthésiée pour le reste de ma vie. La douleur était toujours là. On me prescrivait des antalgiques à haute dose pour calmer une inflammation à l’intestin (on peut difficilement faire plus illogique, pardon mon intestin…)

J’ai arrêté de souffrir le martyr en retournant voir ma psychothérapeute qui était également praticienne de reiki. Et là, elle a dit cette phrase magique « Ton gynécologue t’a castrée ». Ma douleur à l’époque ressemblait à la douleur d’un coup de poignard (quoique je n’ai jamais reçu de coup de poignard mais mon cerveau a vu les choses comme cela). Du jour au lendemain, plus de douleur ! On avait mis des mots sur des maux.

Plus tard, je m’initiais au reiki et commençais à refuser tout traitement chimique. Je n’en avais plus besoin, mes auto-traitement de reiki stimulaient mon système immunitaire et augmentaient mon champ vibratoire. Je n’ai plus été malade, moi l’abonnée aux angines.

De toutes ces constatations sur les effets bénéfiques des médecines douces (mince, il ne faut pas utiliser ce mot….), je retiens le fait que le reiki, l’aromathérapie et la phytothérapie m’ont éloignée des médecins conventionnels. J’écoute mon corps et ses messages et lorsqu’un symptôme apparait, je m’interroge sur sa signification et dès que le message est compris, le symptôme disparaît. Et c’est tout !

Voilà, je vous donne à réfléchir aujourd’hui sur les bienfaits du reiki. Dans un prochain article, ce sera sur NERTI. Les solutions sont nombreuses.

Je suis « maître-enseigante de reiki USUI ». J’ai pour habitude de dire que je ne suis maître de rien du tout à part de mes chaussettes, et encore, il y a quelques rebelles. J’aime transmettre et enseigner, c’est tout.

Belle journée, prenez soin de vous.

Morgane

P.S : Il va sans dire que si vous êtes sous traitement médical pour une affection lourde ou que si votre état psychologique nécessite un traitement, écoutez votre médecin et poursuivez votre traitement. Mais si vous avez envie de découvrir autre chose en complément, n'hésitez pas.

20 vues

Posts récents

Voir tout

Hyper-sensible+hyper-émotif = ?

Ce matin, j’ai repensé à la phrase que j’entendais le plus lorsque j’étais jeune et même moins jeune dans la bouche de ma mère « Qu’est-ce que tu peux être sensible ! ». Le ton de la voix était un mél

Hypersensensibles ?

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes clients favoris. Je vais l’appeler Pierre pour respecter son anonymat ! Pierre a 35 ans. Lorsque je le rencontre pour la première fois, il m’explique qu’il

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus

Morgane Lefort N°SIRET 84087652800018